Services à domicile Bordeaux - Aidomi - | Modalités d'intervention et aides financières
43
page-template-default,page,page-id-43,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-3.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
AIDOMI

Modalités d’intervention
et aides financières

Aide aux séniors

Aides financières et modalités d’intervention

La perte d’autonomie, qu’elle soit passagère ou durable, induit souvent un impact financier important. Pour que chaque personne puisse bénéficier d’une prestation à domicile, il existe différentes aides financières.

 

En lien avec les partenaires publics et privés, AIDOMI informe et conseille sur les différentes aides existantes en fonction de la situation de chacun.

L’Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA)

Cette allocation est attribuée sur dossier dès 60 ans aux personnes rencontrant des difficultés à accomplir les gestes ordinaires de la vie courante.

Cette allocation est consentie sous forme de prestations en nature, qui peut prévoir l’aide à la personne, ainsi que le petit appareillage, la téléassistance, …

 

Son montant est calculé en fonction des ressources et du degré d’autonomie évalué par un évaluateur du Conseil Départemental.

 

Le dossier de demande d’allocation peut être retiré auprès du :

Conseil Départemental :

SERVICE DES ACTIONS POUR L’AUTONOMIE
1 ESPLANADE CHARLES DE GAULLE
CS 71223
33074 BORDEAUX CEDEX

 

ou par internet : demande APA

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

Les personnes handicapées de 20 à 60 ans ayant un taux d’incapacité supérieur à 50 % peuvent bénéficier d’une Prestation de Compensation du Handicap (P.C.H.) pour obtenir une aide pour les actes de la vie quotidienne.

 

Les personnes susceptibles de bénéficier de cette prestation doivent s’adresser à La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Consulter la Fiche pratique PCH

Les aides des caisses de retraite et mutuelles

une prise en charge temporaire en cas de maladie ou d’accident.

La durée de cette prise en charge sera fonction de la pathologie et de l’état de santé dans une limite de maximum 20 heures sur 1 mois ou 1 mois 1/2 pour les mutuelles, et de quelques semaines à 6 ou 8 mois pour la CPAM.

L’action sanitaire et sociale des caisses de retraite a pour principal objectif de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées, en accordant des financements pour l’aide-ménagère à domicile : entretien courant du logement, courses,  confection des repas et  soins sommaires d’hygiène.

Pour en bénéficier, un dossier d’évaluation doit être établi :

  • Auprès du CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique) pour la CRAMA,

 

  • Auprès de notre association pour les caisses suivantes : CAMIVAC, CMNSS, ENIM, MGEN, CNRACL, RSI et SEITA ou directement auprès du service social de votre caisse de retraite.
Crédits d’impôts, déduction fiscale

En tant qu’association agréée par l’Etat, nos prestations permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu, égale à 50 % du montant des prestations réglées au cours de l’année, dans la limite d’un plafond fixé par décret, et d’un crédit d’impôt dans certaines conditions spécifiques.

Pour les prestations d’aide et de maintien à domicile :

  • réduction d’impôt sur le revenu

Depuis 2007, le plafond annuel des dépenses déductibles est de 12 000 €, majoré de 1 500 € par enfant à charge ou pour un membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans, dans la limite maximale de 15 000 €.

 

  • crédit d’impôt

Les couples ou personnes isolées qui exercent une activité professionnelle ou sont inscrits comme demandeur d’emploi depuis 3 mois au moins, peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt correspondant à 50 % des dépenses déductibles, dans la limite des plafonds des dépenses mentionnées ci-dessus. Lorsque le crédit d’impôt calculé par l’administration fiscale excède l’impôt net à payer, l’excédent est remboursé au contribuable.

Choisir le mode d’intervention :  prestataire ou mandataire

Pour nous adapter aux demandes des personnes accompagnées, nous proposons deux types de fonctionnement distincts. Dans les deux cas, nous faisons un lien entre la personne accompagnée et le salarié pour établir une relation de confiance.

AIDOMI Prestataire

Dans ce mode d’intervention, AIDOMI est l’employeur des intervenants. AIDOMI met à disposition un personnel formé et qualifié pour répondre aux situations particulières et assure également le contrôle des prestations.

 

Le fonctionnement du service prestataire

AIDOMI assure une continuité de service en cas de maladie ou de congés du salarié titulaire.

En cas d’hospitalisation, AIDOMI suspend les services, sans frais supplémentaires.

Une organisation complète qui dégage de tout souci : le bénéficiaire – ou sa famille- définit avec la responsable de secteur ses besoins, les heures d’intervention et l’organisation du planning, et AIDOMI gère ensuite les interventions de ses salariés.

 

Un paiement tout compris

Dès le départ, AIDOMI établit un contrat et édite une facture mensuelle conforme à ce contrat.  En cas de prise en charge par un de nos partenaires, celui-ci peut nous régler directement et il ne reste à payer que la quote-part correspondante.

Les règlements peuvent s’effectuer en espèces (au sein de nos bureaux aux heures d’ouverture 8h- 18h), par chèque, par virement, par prélèvement ou même par CESU préfinancé.

AIDOMI Mandataire

Dans ce mode d’intervention, la personne bénéficiaire est l’employeur de l’intervenant.

Membre du premier réseau français de l’Aide, des Soins et des Services aux domiciles UNA®, AIDOMI propose différentes formules en fonction des besoins:

  • l’aide au recrutement: la recherche des candidats, la réalisation du recrutement, suivi pendant la période d’essai…
  • gestion de la partie administrative de l’emploi: bulletins de salaires, déclarations fiscales, formalités de fin de contrat…
  • appui à la fonction d’employeur: conseil et informations, surveillance médicale, remise de la convention collective…

 

 

Modalités de règlement

 

Sur la base d’un décompte établi par AIDOMI, l’employeur paie directement à l’intervenant son salaire net. Par ailleurs, il reçoit une facture, établie par le service mandataire d’AIDOMI, pour les cotisations sociales et les frais de gestion.

Paiement possible par chèque, par virement, par prélèvement, CESU préfinancé.